Aude : l'horreur terroriste à Trèbes et Carcassonne

L' homme armé s'était retranché dans un supermarché - DR
23 mars 2018
Par Loris Galofaro
Il y a 3 morts et 16 blessés. Un homme se réclamant de l’Etat islamique s’était retranché dans un supermarché en fin de matinée.

Le preneur d'otages a été abattu à Trèbes à 14h42

Il s’agit  du même individu qui a tiré sur un groupe de CRS à Carcassonne vers  10 heures 30. Après s'être emparé d’une voiture, tuant un passager et blessant grièvement le conducteur. Le véhicule a été retrouvé sur le parking du Super U où  la prise d’otage a eu lieu.

L’agresseur s’est réclamé de Daech et exigeait la libération de Salah Abdeslam.

Le suspect était âgé de 26 ans, un franco-marocain vivant à Carcassonne et fiché pour radicalisation. Il était connu pour des délits de droit commun.

2 morts recensés dans le supermarché.

Les victimes sont un employé et une cliente. Une grande partie des clients et des employés du magasin ont pu s’échapper. Le village de Trèbes a été bouclé par les forces de l’ordre. Les enfants des écoles ont été confinés dans les établissements scolaires, écoles et collège. Le GIGN est intervenu ainsi que le Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Narbonne. Et l’Escadron de gendarmerie mobile de Nîmes a été également mobilisé. 

Face à ce terroriste un gendarme héroïque.

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame âgé de 45 ans qui a pris la place d’un otage dans le supermarché et qui a été blessé grièvement. Il a aidé ses collègues en laissant son téléphone portable allumé. Les hommages ont afflué ces dernières heures pour saluer son courage et son dévouement.

Les enquêteurs de la police scientifiques se sont mis immédiatement au travail

Avec notamment l’examen au peigne fin de la voiture utilisée par le terroriste. Et des perquisitions sont en cours dans le quartier de Carcassonne où vivait le suspect à proximité du centre-ville. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb s'est rendu au chevet des victimes à l'hôpital de Carcassonne. il a également rencontré leurs proches.

Paris rend hommage aux victimes.

A minuit, ce soir, la Tour Eiffel sera éteinte.

La préfecture de l'Aude a mis en place une cellule téléphonique d'information.

Les personnes concernées par cette prise d'otages de Trèbes peuvent contacter le 04 68 10 29 00.