Actualités régionales

En Occitanie, de nombreux changements à venir dans vos TER

11 avril 2018 à 11h54 Par Loris Galofaro
Crédit photo : Une nouvelle convention Occitanie/SNCF jusqu'en 2025 - DR

Nouvelles dessertes, baisse des tarifs pour les jeunes et des trains moins en retard... voilà ce que prévoit la nouvelle convention signée ce lundi entre la SNCF et la région Occitanie, au sujet des trains régionaux.

Entre deux grèves à la SNCF, une bonne nouvelle tout de même pour les usagers d'Occitanie. Notre région et la SNCF ont signé lundi dernier une convention qui s'étalera de 2018 jusqu'en 2025. La collectivité va verser 2,5 milliards d'euros à la compagnie ferroviaire et a posé plusieurs conditions.

 

37.000 places supplémentaires par jour

Dès la fin de l'année 2018, une ligne TER qui reliera Toulouse à Perpignan sera créée, avec 6 liaisons aller/retour par jour.

Fin 2019 cette fois, l'axe Lunel/Sète comptera 12 trains régionaux en plus. Egalement 20 TER de plus sur l'axe Toulouse/Tarbes/Pau et 28 entre Toulouse et Montauban.

 

Améliorer la ponctualité

Près de 18.000 TER sont arrivés en retard en 2017 (plus de 5 minutes après l'horaire annoncé). Le taux de ponctualité s'élevait à 87,6%. Mais la nouvelle convention veut améliorer encore ce chiffre. La SNCF s'engage ainsi à atteindre les 92%, c'est à dire que 7.000 trains devront arriver à l'heure. SI cet objectif n'est pas atteint, une pénalité de 6,50€ par train et par kilomètre de retard sera infligée à la compagnie.

 

Moins 30% pour les jeunes

L'idée ici est de donner aux moins de 26 ans le goût et l'habitude du train. Leur abonnement mensuel baissera d'un tiers en deux ans, grâce à trois diminutions tarifaires d'affilée.

 

Généralisation des trains à 1 euro

Le Languedoc-Roussillon bénéficiaient déjà de ces billets à 1 euro vendus sur les lignes classiques mais aux heures creuses. Le côté Midi-Pyrénées de l'Occitanie va en faire la connaissance. Il y en aura un million par an.