Actualités régionales

Innovation : Une start-up de Montpellier parfume les tramways

22 février 2018 à 11h00 Par Léo Fichou
Crédit photo : Un parfum est testé dans la rame French Tech - DR

Depuis mercredi, un parfum est diffusé dans la rame French Tech du tramway de Montpellier. C'est la start-up Arthur Dupuy qui créée et développe des fragrances personnalisées. À Montpellier, vous pourrez sentir différentes odeurs dans tous les trams de la ville, une première mondiale. Plusieurs objectifs, rendre le tramway plus confortable et plus facilement identifiable, pour tous.

Spécialisée dans la création de fragrances sur mesure, la société Arthur Dupuy est née à Montpellier. Depuis 2015, la start-up est incubée au Business Innovation Center - Cap Oméga. Elle développe des logos olfactifs personnalisés (Logolfs) pour les entreprises et les collectivités. 

Il semblait logique pour son co-fondateur, Arthur Dupuy, de lancer cette première mondiale dans sa ville. Pour Arthur Dupuy, "ce n'est pas juste une augmentation du confort mais un nouvel outil pour différencier les lignes de tramways. C'est un complément du visuel et de l'auditif".

Les objectifs sont multiples et Montpellier Méditerranée Métropole souhaite rendre le transport public moins stressant, facilement identifiable tout en réduisant les comportements agressifs. Mais l'objectif principal est sans aucun doute de faciliter l'accès aux personnes non ou malvoyantes aux transports en commun. 

Arthur Dupuy - Les objectifs

Chantal Marion et Arthur Dupuy qui sentent le parfum du tramway - Léo Fichou

À chaque tramway, son odeur !

La ligne 1 - l'AIR : une pensée pour la garrigue, la montagne, la mer. Le battement instable du battement des ailes de l'hirondelle qui migre et passe par Montpellier.

La ligne 2 - la TERRE : l'emblême de Montpellier, la réglisse, le baton en bois que l'on grignotte. Un côté anisé, humide.

La ligne 3 - l'EAU : la sensation de se baigner dans la Méditerranée et de sortir de l'eau, la peau encore salée. Une influence de plateau de coquillage avec un arrière goût citronné.

La ligne 4 - le FEU : une notion d'encens et de fumée, de bergamotte, de pamplemousse, de pierres calcaires et poussiéreuses.


L'entretien complet avec Arthur Dupuy...

Arthur Dupuy