Revue de presse

La revue de presse du 14 août

14 août 2018 à 08h11 Par Loris Galofaro
La revue de presse de la rédaction RTS tous les matins
Crédit photo : DR

A la une de ce mardi 14 août : le port de Sète se dit prêt pour accueillir le bateau Aquarius avec 141 migrants à bord, le corps d'un homme retrouvé près de la colonie gardoise inondée jeudi dernier, un choc frontal sur l'A75 avec un mort, ou encore le refuge pour animaux du Grand Narbonne est saturé...

Pour le Midi Libre, « Sète ouvre son port à l’Aquarius ». Hier, Jean-Claude Gayssot, le patron du port s’est dit favorable pour accueillir le bateau humanitaire, avec 141 migrants à bord... l’Etat doit encore donner son aval pour que le navire accoste.

Sur le site de France 3 Occitanie, le corps d’un homme retrouvé non loin de la colonie gardoise inondée la semaine dernière. Il pourrait s’agit de celui du ressortissant allemand qui est recherché depuis jeudi... l’enquête se poursuit.

Le Métropolitain nous dévoile ce matin un terrible choc frontal sur l’A75 hier soir, à hauteur de Tourbes, commune proche de Pézénas... deux voitures sont en cause, l’une d’elles aurait pris l’autoroute à contresens. Une victime a succombé, une autre est grièvement blessée.

4 jours après le décès du rugbyman héraultais Louis FajFroSki, La Provence écrit aujourd’hui que l’autopsie pratiquée n’est pas concluantes... les causes exactes de la mort du jeune joueur de 21 ans ne sont toujours pas établies.

A lire ce mardi sur l’Indépendant, des étudiants étrangers qui mettent la main à la patte... pour restaurer le fort Dugommier de Collioure...

 

Egalement dans la presse ce mardi, coup de chaud sur le refuge animalier de Narbonne

C’est à lire en page 3 de l’Indépendant du jour.

Même si au premier abord, le chiffres semblent plutôt bons, entre guillemets, avec 34 animaux arrivés au premier semestre 2018, contre 39 à la même période l’an passé...

Mais ces stats sont un peu l’arbre qui cache la forêt. Car la situation sur place n’est pas rose du tout... le refuge étouffe depuis maintenant près de trois mois... le pic d’abandon aurait débuté cette année plus tôt que d’habitude...

On note comme dans pas mal d’autres refuges une surpopulation de chatons.