La revue de presse du 5 janvier

DR
05 janvier 2018
Par Loris Galofaro
6h35, 7h35 & 8h35, c'est la revue de presse sur RTS !

Vendredi 5 janvier, on fait comme chaque jour le tour de la presse régionale. Voici les infos en une ce matin.

La tempête Eleanor bien sûr avec une troisième victime, un agriculteur tué dans une avalanche... la Corse est aussi depuis plusieurs jours la proie des flammes... le point sur la situation générale à retrouver dans le Midi Libre.

Sur France 3 Occitanie, on retrouve même des images des conséquences de ces vents violents... notamment dans l’Hérault... avec des dégâts matériels entre Saint-Jean-de-Buèges et Saint-Martin-de-Londres...

Autre sujet, mais tout aussi important... le drame de Millas... sur l’Indépendant, on apprend que tous les enfants sont sortis de réanimation... mais 5 d’entre eux sont toujours hospitalisés.

A Alès, celui qu’on surnomme « le forcené à la raclette » condamné à 6 mois de prison ferme... il a été reconnu coupable de violences envers des policiers. Les détails avec Objectif Gard.

Et puis James Bond refoulé d’un restaurant d’Arles il y a quelques jours... Daniel Craig s’est présenté après le service... mais il s’est rattrapé à l’Isle sur la Sorgue... il a même laissé 50 euros de pourboire... une histoire à retrouver ce matin dans les colonnes de La Provence.

 

Et puis... pourquoi ne pas devenir propriétaire de vignobles de la région ?

C’est possible et même assez simple grâce à Terra Hominis...

Il s’agit d’une société de financement participatif créée en 2011 pour aider les jeunes vignerons à se lancer dans l’achat de leurs premières vignes...

L’entreprise est présentée sur le site de Métropolitain ce matin. Son créateur, Ludovic Aventin est un ancien rugbyman... il a lui-même eu besoin du financement participatif pour acheter son domaine... il a notamment créé le Mas Angel de cette manière en 2009.

Depuis sa création, Terra Hominis a participé à l’acquisition de 80 hectares de vignobles et a réuni plus de 1.400 associés.

Une présentation donc dans le Métropolitain.