Montpellier : réouverture de la fac de Droit le mardi 3 avril

Le président de l'Université de Montpellier Philippe Augé - umontpellier.fr
28 mars 2018
Par Loris Galofaro
A Montpellier, le mouvement étudiant prend de l'ampleur. Le blocage illimité de l'Université Paul-Valéry a été voté hier mardi en Assemblée Générale, mais les examens sont maintenus. De son côté, la faculté de droit reste fermée ce mercredi, mais devrait rouvrir la semaine prochaine.

Retour en cours le 3 avril

Ils étaient environ 3.000 étudiants rassemblés hier matin à l'université Paul-Valéry, pour une nouvelle assemblée générale. Sans surprise, l'occupation illimitée de la fac de lettres a été votée. Un cortège s'est ensuite rendu en ville pour manifester.

Ca bouge en revanche du côté de la faculté de droit, qui restera fermée jusqu'au mardi 3 avril. Par voie de communiqué hier, le "président de l'université Philippe Augé a décidé que la réouverture de la faculté de Droit et de Science politique aurait lieu le mardi 3 avril 2018. Bruno Fabre, administrateur provisoire, organise avec les services concernés la reprise des enseignements pour cette date. Lors de la réouverture, il sera demandé aux étudiants de présenter leur carte multiservices UM afin de pouvoir accéder aux différents bâtiments de la faculté."

Philippe Augé

 

L'ancien doyen de la fac de Droit contre-attaque

La situation est plus que tendue depuis jeudi soir dernier, et le tabassage d'étudiants dans l'amphithéâtre de la faculté de Droit. Le milieu universitaire est plongé dans un climat délétère. Le doyen Philippe Pétel avait d'ailleurs rapidement présenté sa démission, accusé d'avoir joué un rôle dans les violences exercées par des individus encagoulés. Mais l'annonce n'a pas vraiment calmé les choses, et les insultes fusent sur les réseaux sociaux notamment. Lui et François Viala, chargé de travaux dirigés, sont la cible de menaces verbales et physiques.

Devant ce lynchage, les deux hommes ont déposé une plainte, notamment pour diffamation. Un agent de sécurité les a aussi suivis.

La mobilisation des étudiants continue avec dès 17h une manifestation devant la préfecture de Montpellier.