Pyrénées-Orientales : deux vignerons japonais menacés d'expulsion

Faute de papiers, ce couple pourrait être renvoyé au Japon - DR
05 juillet 2018
Par Loris Galofaro
Un couple de vignerons japonais produit un vin d'exception à Banyuls-sur-Mer. Mais faute de papiers, il risque d'être expulsé. Mais devant une levée de bouclier populaire, la situation pourrait changer.

40.000 signatures pour une pétition

La situation de ce couple de vignerons japonais a ému tout le monde à Banyuls-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales. La préfecture du département a ordonné à leur encontre une obligation de quitter le territoire. Mais Rié et Hirofumi ont pu compter sur le soutien de pas mal de monde. D'abord de personnalités politiques de tous bord, de l'extrême gauche à l'extrême droite en passant par la présidente de la région Occitanie Carole Delga, qui évoque "une situation ubuesque. Notre pays doit donner sa chance à tous ceux qui prennent des risques". Car oui, ce couple de japonais a investi 150.000 euros dans un vignoble de Banyuls-sur-Mer. Leur production, qualifiée de "remarquable" est même vendie dans le meilleur restaurant du monde, le Catalan Can Roca à Gérone.

Hirofumi et sa femme Rié ont vu également une pétition voir le jour, avec plus de 40.000 signatures actuellement.

Le Préfet va réexaminer le dossier

Et donc devant ce lever de bouclier exceptionnel, la préfecture des Pyrénées-Orientales a décidé de revenir sur sa décision, seulement en partie. Le Préfet réclame au couple de "communiquer l'ensemble des éléments techniques et financiers, non transmis précédemment, motivant un nouvel examen de leur demande de titre de séjour".

Pour justifier son premier choix, le représentant de l'Etat a expliqué qu'Hirofumi et Rié ont des ressources insuffisantes pour l'obtention d'un titre de séjour. Il considère qu'une seule cuvée (2017) a été commercialisée.