Actualités régionales

Service civique : de plus en plus de jeunes séduits

12 septembre 2018 à 12h20 Par Léo Fichou
Le service civique existe en France depuis 2010.
Crédit photo : DR

Ce mardi 11 septembre avait lieu à Montpellier le "Service Civique Dating #3". Un forum de rencontre entre des entreprises, associations, établissements et les jeunes, à la recherche d'une mission de service civique. Retour sur cette journée...

Ils sont de plus en plus de jeunes à être séduits par le service civique. Le nombre de volontaires a été multiplié par (environ) 15 de 2010 à 2016, passant de seulement 6 000 à 92 000. La satisfaction des volontaires est quasi-parfaite. Sur l'ensemble des jeunes qui ont réalisé un service civique, 91% se disent satisfaits de leur mission, 94% sont même prêts à recommander cette expérience. Mais, le service civique, qu'est ce que c'est ?

 

 

Le service civique, qu'est ce que c'est ?

Le service civique est destiné aux jeunes de 16 à 25 ans, et jusqu'à 30 ans pour les personnes en situation de handicap. Un engagement volontaire au service de l'intérêt général qui s'effectue sur une période 6 à 12 mois, en France ou à l'étranger. Les volontaires sont en mission de 24 à 35 heures par semaine et sont touchent 580 € net part mois ou 687,67 € pour les boursiers à partir de l'échelon 5 et pour les bénéficiaires du RSA ou issu d'un foyer RSA. Neuf domaines d'action sont proposés : 

  • Solidarité
  • Environnement
  • Sport
  • Culture et Loisirs
  • Éducation pour tous
  • Santé
  • Intervention d'urgence
  • Mémoire et Citoyenneté
  • Aide humanitaire
 

 

 

Du côté de Montpellier aussi, les jeunes sont intéressés par le service civique. Ils étaient nombreux au rendez-vous du "Service Civique Dating #3" ce mardi 11 septembre. Parmi les jeunes à la recherche d'une mission, certains comme Samuel sont sûr d'eux. Pour lui, rien ne vaut le service civique :

Samuel, 22 ans, volontaire 

 

Et face à ces jeunes, des entreprises, des associations, des fondations, des collectivités territoriales ou encore des établissements publics. Tous sont à la recherche d'un ou plusieurs volontaires. Nombreux sont ceux qui choississent d'accueillir des volontaires en service civique plutôt qu'en alternance, contrat professionnel ou autre contrat. La raison ? L'indemnisation. Sur les 580 € perçus par le volontaire, la structure d'accueil ne débourse que 107 €. L'État, lui, prend en charge tout le reste.

 

 

Mais avant tout, les tuteurs cherchent des jeunes pour leur offrir une première expérience, unique le plus souvent. Et avec un projet d'accueil bien défini, la structure peut amplifier ses actions et expérimenter de nouveaux projets innovants.