Spartacus débarque ce week-end aux arènes de Nîmes

Spartacus, tête d'affiche des Grands jeux romains 2018 - DR
26 avril 2018
Par Loris Galofaro
Les 9e Grands jeux romains les 28, 29 et 30 avril aux arènes de Nîmes. Une reconstitution historique basée cette année sur le gladiateur Spartacus. Immersion dans cette époque romaine.

Spartacus attire du monde

Plus de 30.000 personnes sont attendues dans les gradins des arènes de Nîmes le week-end prochain (samedi, dimanche et lundi) pour les Grands jeux romains. L'engouement est énorme avec plus de 75% des réservations de places qui ont rapidement été effectuées.

Nul doute que le nom de Spartacus y est pour beaucoup dans ce succès. Gladiateur esclave, devenu rebelle qui s'est échappé de l'école des gladiateurs. Pour l'histoire, ce personnage légendaire de la Rome antique est né libre ayant servi comme auxiliaire dans l'armée romaine. Après avoir déserté, il a été réduit à l'état de gladiateur esclave. Devenu chef des armées des parias révoltés, il a mis Rome en échec pendant deux ans lors de la troisième guerre servile entre 73 et 71 avant J.-C. Sa révolte contre Rome et l'esclavage a marqué l'histoire antique et contemporaine. Et forcément, elle constitue un excellent produit d'appel pour Eric Teyssier, le scénariste des Grands jeux romains :

Eric Teyssier, scénariste des Grands jeux romains

 

500 reconstituteurs de toutes origines

Les Grands jeux romains, plus grande reconstitution de l'histoire antique d'Europe, nécessite forcément des exigeances très particulières. Ils sont 500 reconstituteurs passionnés, venant de France et d'Europe... et il vous font revivre les légendaires ludi et jeux comme auraient pu les vivre les habitants de Nîmes il y a 2.000 ans : cour impériale, défilé des légionnaires romains, courses de chevaux, combat de gladiateurs et grande bataille entre l'armée romaine et les rebelles. Un spectacle auquel se rajouteront de nombreux événements dans l'Ecusson organisés par la ville et les commerçants.

Jean-Marc Melilli, acteur

  

Des animations autour des arènes

Mais à côté du grand événement aux arènes, de multiples animations sont organisées en centre-ville de Nîmes. Outre les traditionnelles déambulations des troupes dans les rues de la ville, un Grand défilé nocturne aux flambeaux avec des reconstituteurs se déroulera samedi en soirée.

A la Maison Carrée, dimanche dimanche matin, les flamines, prêtres du Culte Impérial, officieront une cérémonie en l’honneur de l’empereur Hadrien. Le samedi et le dimanche une projection d’images sur la façade du temple romain aura pour thème un combat de gladiateurs.

Du côté de l’Esplanade Charles de Gaulle, les marins de Rome vous invitent à venir voguer sur les galères. Vous pourrez également flâner sur le marché antique. Une vingtaine de stands proposeront à la vente durant ces trois jours des bijoux, ceintures, monnaies, objets artisanaux reconstitués selon les critères de l’époque, cosmétiques au lait d’ânesse, vins, miel, charcuterie, vinaigre, huile, confitures, jus de raisin.

Place du Chapitre en début de soirée l’association PHILOCALIE proposera un spectacle de danse et acrobaties antiques.

Enfin, place Jules Guesde se tiendra un chantier de construction antique, sous la houlette de l’association Du moyen Age à nos jours – Les bâtisseurs Médiévaux. Le public pourra découvrir un atelier de corderie, avec la fabrication de cordes Limousins et géométriques, ainsi qu’une démonstration de la cage écureuil, engin de construction le plus puissant de la période gallo-romaine, mettant en avant les techniques de levage des constructeurs romains.

Christophe Beth, directeur de Culture Espaces