L'origine géographique bientôt précisée pour tous les vins?

02 mai 2018
Par Laurent Aubry
Le député de l'Hérault Philippe Huppé a déposé 3 amendements pour la transparence sur la provenance des vins. L'objectif: éviter aux consommateurs d'acheter un vin aux origines indéterminées alors qu'ils pensent avoir à faire à une production française.

Un problème soulevé depuis longtemps par les viticulteurs.

Les vins sans indication géographiques (VSIG), les anciens "vins de table" échappent aux obligations d'indication claire de leur provenance. Et la présentation des bouteilles peut laisser penser qu'il s'agit de productions françaises. Les viticulteurs, notamment ceux du bassin méditerranéen, demandent depuis plusieurs années une réglementation plus stricte pour lutter contre une concurrence jugée déloyale de vins de la communauté européenne, principalement espagnols. Un problème à l'origine notamment d'actions régulières de la part du Comité d'action viticole.

Pour le député de la République en Marche, Philippe Huppé la présentation de certaines bouteilles ou des "bag-in-box" est parfois volontairement trompeuse pour les consommateurs. Il souhaite aussi qu'ils soient informés lorsqu'il commandent un pichet au restaurant. L'élu veut avant tout la transparence au moment de l'achat. 

 

Philippe Huppé

 

Philippe Huppé a déposé 3 amendements à la loi issue des Etats généraux de l'alimentation.

Il a obtenu le soutien de son collègue de la 2ème circonscription de l'Aude, Alain Perea et d'une trentaine de députés En Marche qui cosignent ces amendements.